Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Experts
3 mai 2024

Gains de productivité : et pour quelques milliers de milliards de dollars en plus


Tarek Issaoui
Chef Economiste et Responsable des processus de gestion

Si comme le notait Héraclite, nous ne nous baignons jamais deux fois dans le même fleuve, l’économie, elle, doit parfois faire face aux mêmes courants contraires. S’il existe une question récurrente en science économique, pour ne pas dire une énigme, c’est bien celle des gains de productivité : pourquoi traversons-nous de longues phases d’atonie, en dépit de progrès technologiques a priori évidents ? Sommes-nous précisément englués dans l’un de ces régimes de « stagnation séculaire » sans issue apparente ?


Depuis des années, l’automatisation et l’algorithmisation progressent à rythme soutenu, sans effet visible sur la « productivité des facteurs de production » (le terme utilisé par les économistes pour caractériser la valeur ajoutée produite d’une même quantité de travail et d’un même stock de capital). « On peut voir les ordinateurs partout sauf dans les statistiques de productivité », notait déjà Robert Solow en 1987. Comme un écho, la même question se pose près de quarante ans plus tard. Remplacez « ordinateurs » par « intelligence artificielle » et vous obtiendrez même une bonne accroche d’article...

Lire l'article dans sa totalité :


Partager l’article

Gains de productivité : et pour quelques milliers de milliards de dollars en plus

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à nos communications par e-mail en remplissant ce formulaire.
En cliquant sur « S’abonner », vous acceptez notre politique de confidentialité.